Un brin d’histoire

C’est en Nouvelle-Écosse que l’histoire du Canada puise ses racines. En effet, après un premier hiver s’avérant extrêmement difficile, des colons français fonderont dès 1605 Port-Royal, premier établissement permanent en Amérique du Nord. La colonie se développera petit à petit principalement le long de la baie Française jusqu’en 1755, malgré les guerres incessantes entre la France et l’Angleterre, et elle donnera naissance à ce peuple fier, résilient et courageux : le peuple acadien.

C’est alors que les autorités britanniques, de connivence avec les gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre, ourdissent le projet de déporter les Acadiens pour s’approprier leurs terres. Des milliers d’Acadiens sont capturés, leurs terres et leurs biens brûlés, les familles séparées.

Aujourd’hui, on retrouve au moins 3,8 millions de descendants de ces Acadiens dans le monde dont 500 000 dans les provinces atlantiques, 1 million en Louisiane, 1 million en Nouvelle-Angleterre, 1 million au Québec et environ 300 000 en France.

De nos jours, l’Acadie de la Nouvelle-Écosse se définit non seulement en fonction de dix régions désignées mais elle inclut également ceux et celles qui contribuent au développement de la communauté acadienne dans l’objectif de préserver sa langue et sa culture.  

Pour connaître davantage la vie fascinante des Acadiens de la Nouvelle-Écosse d’avant la Déportation, visitez https://sentieracadie.ca/fr/