DÉPÔT D’UNE PLAINTE CONTRE TRAVAUX PUBLICS ET SERVICES GOUVERNEMENTAUX CANADA

Communiqué

Pour diffusion immédiate

Dépôt d'une plainte contre Travaux publics et Services gouvernementaux Canada

Dartmouth, le 24 août 2015 – La Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse (FANE) a déposé une plainte auprès du Commissaire aux langues officielles du Canada contre Travaux publics et Services gouvernementaux Canada. En effet, le 1er juin dernier, alors qu’elle donnait une présentation aux coordonnateurs du Réseau 41 de l’Atlantique, la Fédération acadienne apprenait qu’il y avait eu un changement de politique au sein de divers ministères fédéraux qui semblait privilégier la diffusion d’avis publics par Internet plutôt que par l’entremise des médias traditionnels. Étant donné l’impact possible sur le financement des différents médias communautaires (radios et journaux), la Fédération acadienne a mené son enquête.

Cette enquête a révélé qu’en 2013 une présentation au Comité de concertation sur la publicité et les médias de langue officielle minoritaire confirmait l’intention de remplacer les canaux traditionnels par Internet pour les communications avec le public. La présentation faisait également état de la volonté de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada de réduire de façon importante les publications et diffusions d’avis publics pour les années à venir.

En résumé, cette décision du gouvernement se traduit par une réduction extrêmement préoccupante des revenus annuels pour le Courrier de la Nouvelle-Écosse et les radios communautaires, qui demeurent les médias privilégiés par la communauté acadienne. Pour la Fédération acadienne, cette décision de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada contrevient directement à l’article 41 de la Loi sur les langues officielles, qui prévoit que le gouvernement fédéral doit favoriser l’épanouissement des minorités francophones du Canada, appuyer leur développement et prendre des mesures positives pour ce faire.

« Le fait de privilégier la diffusion sur Internet des avis publics plutôt que d’utiliser les médias traditionnels et ce, sans consultation préalable de notre communauté, ne constitue certainement pas une mesure positive », commente Marie-Claude Rioux, directrice générale. « Nous estimons que cette directive de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada vient priver nos médias communautaires d’une partie importante de revenus et qu’elle menace même leur existence », conclut-elle.

- 30 -

La Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse (FANE) s’engage à promouvoir l’épanouissement et le développement global de la communauté acadienne et francophone de la Nouvelle-Écosse, en collaboration avec les organismes régionaux, provinciaux et institutionnels d’expression française.


Source :